72 Fotosearch_k46040980.jpg

Psychogénéalogie et Progr'âme de vie

En individuel

Anne Ancelin-Schutzenberger, psychologue française, fait connaître la psychogénéalogie en France en 1988. 

Chaque être humain s'inscrit dans une histoire familiale à travers laquelle il forge son identité. 

Accepter cette appartenance, mettre en lumière ses comportements personnels au regard de ceux issus de notre famille, briser les liens toxiques.

Mon accompagnement vous permettra, en partant de votre génosociogramme, de retracer votre bagage transgénérationnel, de découvrir comment cet héritage habite aujourd'hui votre présent et à quelles répétitions parfois stériles et douloureuses il vous soumet. Vous pourrez y remédier en restaurant des transgénérationnels positifs.

 

Témoignages

Faire mon génosociogramme a été un super travail à effectuer et m'a permis de faire des recherches au sein de ma famille et m'ont permis de faire ressortir des récurrences sur certains événements. Sans ce travail, je n'aurais jamais été questionner ma famille, peu expressive sur le passé.

Et la finalité de tout ça : j'ai déjà pu comprendre beaucoup de choses dans ma vie.

Aujourd'hui, en pleine évolution personnelle et professionnelle, je peux avancer véritablement car je sais d'où venaient certains blocages et je peux donc maintenant les transcender.

Eric

J'ai pu, à l'aide du génosociogramme, en connaître d'avantage sur mon histoire, ma famille, et les liens qui nous unissent. A travers mon histoire de vie, de manière simplifiée et structurée, et à chaque nom inscrit, j'ai pu exprimer mes ressentis et me remémorer des souvenirs très anciens, bons comme désagréables. J'ai laissé passer trois mois, et quand j'ai repris, je me suis aperçu combien les liens que j'entretenais avec certains membres de ma famille ont pu changer de manière positive, un véritable chamboulement. 

C'est un bon moyen de communiquer avec ses proches et d'apprendre de nouvelles histoires qui peuvent parfois être étonnantes !

William